Découvrez le Vallespir

Corsavy

en savoir + sur Corsavy

+ La commune de Corsavy
Corsavy

La commune de Corsavy

Les habitants sont des "Corsavinois".
Le saint Patron est Saint Martin.
Population +/- 200 hab.
Code postal 66150

Maire A. CHRYSOSTOME 2008-2014
Mairie
rue Barry d'Amont
66150 CORSAVY
Téléphone : 04 68 39 26 51

Site : Mairie de Corsavy www.corsavy.fr

 

Visite virtuelle de Corsavy >>

Etymologie de Corsavy, Cortsavi en Catalan

Le nom de Cortsavy , vient de CORT et SAVI. Cort, ou "cortal*" (enclos) désigne une ferme. Savi vient de Savini, qui était le nom du propriétaire. Corsavy vient donc de "Cortal de Savini", ou  "Cortus Savini", "La Ferme de Savin" en français.

*Un cortal est le plus souvent une ferme comme le Cortal de l'Aloy (1ère à droite après le panneau Corsavy en venant d'Arles) aujourd'hui devenu une crêperie.

+ La géographie de Corsavy

Cortsavi

Corsavy

Situation géographique de Corsavy

Le village de Corsavy est situé en haut Vallespir, au nord du Tech et traversé par le Riuferrer et la Fou, sur le versant Est du massif du Canigou.

Latitude: 42° 28′ 04″ Nord - Longitude: 2° 34′ 47″ Est

La commune comprend le hameau de Léca et plusieurs fermes de montagne : "des Mas". Elle s'étend d'Arles-sur-Tech jusqu'aux mines de Batère.

Département Pyrénées-Orientales 66

Région Languedoc-Roussillon
Arrondissement Céret
Canton Arles-sur-Tech
Code postal 66150
Altitude la plus basse 345 m – la plus haute 2 731 m le Puig dels Tres Vents. Corsavy est à 777md'altitude (ref. borne IGN Mairie)

Superficie 47,02 km² (4702 hectares)
Communes limitrophes : Arles-sur-Tech, La Bastide, Casteil, Montbolo, Montferrer, Saint-Marsal, Taulis, Le Tech, Valmanya

Découvrez Corsavy à 360°

+ L'historique de Corsavy

Corsavy

Corsavy c'est construit autour d'un python rocheux sur le quel s'élevait autrefois le château féodal. À l'abandon du château de Corsavy, celui-ci servit de carrière de pierre pour la construction du village.

Lien vers les anciennes cartes postales de Corsavy

Historique de Corsavy

Le domaine de Corsavy a été occupé dès l'âge du néolithique. Des vestiges d’un site datant de -1000 av JC ont été retrouvés ainsi que deux dolmens du mégalithique : le lieu dit  "Cova de Rotllan" (Latitude : 42° 28' 32'' N Longitude : 02° 35' 32'' E) et le Dolmen du Pla del Castella (Latitude : ° ' '' N Longitude : ° ' '' E).


Le village existait dès la fin Xème siècle et était situé autour de l’église romane Sant Martí. Elle est actuellement restaurée par Jean-Pierre Verges président de l’association Salvaguarda Sant Martí de Cortsavi.

Le château de Corsavy dit "Casteil" est probablement antérieur au XIIème siècle. Il a été construit à l’extérieur du village ce qui a conduit par la suite au déplacement du village pour bénéficier de sa protection. Il n'existe presque plus de traces visibles de celui-ci et son accès n'est pas praticable.

Le développement de Corsavy a connu un bel essor grâce à l’exploitation des mines de fer de Batère. Les mines ne sont plus exploitées aujourd'hui (fermeture en 1987) mais des vestiges et des traces d'exploitation sont encore visibles.

 

Chronologie

En 993 - Bérenger, évêque d'Elne consacre une chapelle : « Sancti Martini, in villa Rivo Ferrario »

En 1001 - Le même Bérenger fait donation de cette chapelle à Sintilla, abbé du monastère d'Arles-sur-Tech, en échange d'autres biens. La Seigneurie de Cortsavi, ne voulant pas se soumettre au monastère d'Arles, fit construire elle aussi, sa propre chapelle dans l'enceinte même du château féadal qu'elle dédia à St Jacques.

En 1007 - Bemard Taillefer, seigneur du vallespir, fait une donation à l’Abbaye d'Arles-sur-Tech. Dans l'acte il y a le « Féo de Cort Savino » (Fief des étables de Savin). Cortsavi n’étant à ce moment qu'un domaine composé d'étables appartenant au seigneur auquel le vassal Savin rendait foi et hommage.

En 1011 - La même chapelle réapparaît sous le nom : « Valle vetere rivi Ferrario superiori (et subteriori) cum ecclesia St Martinus Curtis Savini » (Eglise Saint Martin de Cortsavi sur la rive supérieure de la vieille vallée du Riu-Ferrer).

En 1020 - Le comte Taillefer, lègue à sa fîlle Constancia, le fief de « Cort Savino ». Tenu à ce moment là par un nommé Oriol (le changement de tenancier n'influa en rien sur le nom du lieu qui garda sa signification : « Le Cortal de Savin ».

En 1106 - Apparaît pour la première fois le nom de Ramon Brachiat de « Cort savino ».

En 1119 - Bernard Ramon de « Curti Savini » est mentionné dans une donation à l'abbaYe d'Arles-sur-Tech.

En 1158 - Artal III, évêque d'Elne, consacra la chapelle Sant Martí, qui devient dés lors, L’église paroissiale des éleveurs de Cortsavi. Cette consécration se fit sans l'assentiment des châtelains qui manifestèrent leur mécontentement en étant absent à la consécration de Sant Martí. Les seigneurs de Cortsavi qui se succédèrent firent le maximum pour que leur église St Jacques du château fort soit en fait (et non en droit ) l'église paroissiale du village.

En ll94 - Bernard Ramon de « Curti Savini », meurt. Il laisse 3 filles dont Ermessende, qui épousa Raymond de Termes qui mourut malheureusement dans les prisons de Carcassonne lors de la chasse à la pensée Cathare dirigée par Simon de Montfort. Ermessende se maria alors en seconde noce avec Bernat Hugues de Serrallonga avec lequel elle eut trois fils et deux Filles.
À la mort d’Ermessende (femme intelligente et illustre pour notre Vallespir), la seigneurie de Cortsavi passa à Raman de Serrallonga,2eme fils de Bernat Hugues. Peu de temps après, Bernard de So devient seigneur de Cortsavi.

En 1335 - Peu de temps avant sa mort, il céda au Roi de Majorque (Jacques de Majorque) la Baronnie de Cortsavi.
À la fin du XIVème - Jean 1er d'Aragon nomme Pierre de Rocafort, châtelain de Cortsavi, dont la seigneurie appartenait à la reine Yolande (son épouse).

En l428 - Le violent tremblement de terre de la Chandeleur (Terratremol de la Candalera), fit crouler la chapelle St Jacques des châtelains et effondra le clocher de Sant Martí. La reine Yolande fit reconstruire St Jacques, mais abandonna l'église St Marti. La paroisse de Sant Martí subsista encore quelque temps.

En 1474 - Jean II s'empare du château par la force.

Dès 1515 - Le château est en ruine. Les habitants en utilisent les pierres pour construire leur maison.

Au début du XVIIème - La légende nous rapporte que le curé fut sauvagement agressé par des personnes étrangères à la paroisse. L'église fut alors abandonnée et pillée.
L'église St Jacques fut reconstruite et devint l'église paroissiale des habitants de Cortsavi et par référence à l'église primitive, détrônèrent St Jacques et donnèrent à l'église du village le nom de St Marti.

Documentations :
Haut et Moyen Yallespir - Jean RIBES (tomes I et 4)
Mont salvat je - 1914 (Notices historiques)
RIUS 1946
CAZES- 1990
BADIA- 1991
Tours et Châteaux du Vallespir - Anny de Pous (revue Conflent 1975)
Pierre PONSICH

Musées de Corsavy

  • Musée municipal artisanat et historique
    place du village
  • Musée privé du cortal de l'aloy l'histoire du vallespir du 18e au 20e siècles, les mines de fer et les outils de l'époque.
    Cortal de l'Aloy à côté de la créperie. Première à droite après le panneau Corsavy en venant d'Arles-sur-Tech

 

+ Plan du village de Corsavy


Afficher Corsavy - Cortsavi sur une carte plus grande

+ Les sites web et blogues sur Corsavy

Sites sur Corsavy

Site officiel de Corsavy

Office du tourisme de Corsavy
Association pour la défense du domaine public sur la commune de Corsavy
Informations sur le village de Corsavy
Comité des fêtes de Corsavy

Blogues sur Corsavy

Corsavy, terre de mes ancêtres

Groupes sur Corsavy

groupe facebook (communauté d'échange et de partage d'informations)
groupe Flickr (communauté d'échange et de partage de photos)